Les compétences du Pôle Mer Bretagne Atlantique s’organisent autour de six grands domaines. Ces domaines communs aux Pôles Mer Bretagne Atlantique et Mer Méditerranée couvrent les besoins émergents identifiés par leurs membres. 


securite-surete   Sécurité et sûreté maritimes

Les enjeux principaux
Les changements dans les équilibres géopolitiques, les mutations technologiques, les interpénétrations croissantes des économies créent de nouvelles exigences en matière de sécurité. Parallèlement, les attentes des populations et gouvernements tendent vers une demande du risque zéro. Dans la perspective d’un développement durable, les secteurs maritime et fluvial vont faire appel à des processus de surveillance et d’intervention où les opérateurs vont devoir échanger et mettre en commun leur savoir-faire.  Observer, détecter, prévoir pour mieux comprendre et intervenir plus efficacement, tels sont les enjeux de demain.

La sécurité des biens :

  • Réglementation des ressources halieutiques

  • Protection des câbles sous-marins

  • Développement des énergies marines renouvelables

  • Sécurité et fiabilité des unités de transport maritime

La sécurité des personnes :

  • Lutte contre la piraterie, les flux migratoires illégaux et les trafics
  • Protection des populations littorales contre les risques naturels ou industriels
  • Préservation des personnes en activité (en particulier l’offshore et la pêche) 

Un contexte international mouvant
La rapidité des mutations géopolitiques, l’évolution constante des règlementations, le développement des conflits asymétriques sont autant d’enjeux qu’il faudra maîtriser. Ainsi l’extension de la Zone Economique Exclusive (ZEE) portée à 350 milles accroit tant les droits que les obligations de la France.

Innover et anticiper les règles à venir
L’enjeu est donc de parvenir à anticiper sur les évolutions des règlementations ainsi que sur les mutations techniques, politiques et sociales. Il s’agit de proposer des dispositifs opérationnels de surveillance, d’intervention et de sauvegarde des vies humaines.

La recherche doit se faire tant au niveau de la sécurité active que passive, au niveau individuel comme collectif, préventif comme dilatoire.

Le positionnement du Pôle Mer

  • Favoriser le développement et la mise en œuvre de solutions technologiques adaptées aux risques maritimes et à la sauvegarde des vies humaines.

  • Accompagner le développement de nouvelles activités en veillant à la prise en compte des besoins de sécurité.

  • Développer des produits de sureté en s’appuyant sur les nouvelles TIC.

  • Favoriser l’accès au marché des solutions déjà développées en la matière au sein des Pôles Mer. 



 naval-nautisme    Naval et nautisme


Concevoir le navire du futur
Améliorer les moyens de communication entre navires, concevoir de nouvelles unités plus économes, plus propres et plus sures, inventer le voilier de demain : les projets labellisés par le Pôle Mer Bretagne Atlantique sont le témoignage de la volonté de la filière de rester aux avant-postes de la sécurité, de la technologie et de la protection de l’environnement.

L’écoconception, un enjeu majeur
Pêche, plaisance, marine marchande ou militaire, la question de l’impact environnemental est au centre des préoccupations des constructeurs comme des utilisateurs. Il s’agit non seulement de minimiser les impacts d’usage, mais aussi de réfléchir sur les recyclages des unités en fin de vie.

Accompagner les projets collaboratifs innovants
Améliorer les technologies de communication, travailler à l’amélioration des conditions de vie à bord et la sécurité en mer, optimiser le rendement des navires de travail sont autant de pistes qui participent de l’innovation.

Une réflexion transversale à toutes les filières
La richesse de ces projets tient aussi à la mobilisation des différentes filières du Pôle Mer Bretagne Atlantique. C’est notamment un des rôles de l’Equipe d’Ingénierie et d’Animation de faire le lien entre les différents acteurs pour garantir cette transversalité devenue essentielle.

Le positionnement du Pôle Mer

  • Faire émerger les projets de R & D qui permettront de concevoir le navire du futur.
  • Construire une filière navale structurée et compétitive.
  • Accompagner les acteurs de la construction navale sur de nouveaux marchés.
  • Promouvoir le bateau de plaisance à impact environnemental positif.


 

ressources-marines  Ressources énergétiques et minières marines

Si sur terre, les ressources minières et pétrolières ont presque toutes été identifiées, les océans possèdent encore de nombreux gisements vierges, faute de maîtriser aujourd’hui complètement les processus d’exploitation et de détection de ces gisements.
Mais l’espace maritime est surtout appelé à devenir le lieu de production majeur des énergies renouvelables, éolien (fixe et flottant), hydrolien, houlomoteur,…

Les énergies marines renouvelables en vedette
De l’hydrolien à l’éolien flottant en passant par la récupération de l’énergie de la houle, les potentiels sont multiples. Le développement des techniques autorise un éloignement de plus en plus grand du littoral des lieux d’exploitation.

Offshore profond, de nouveaux gisements
Les compétences développées pour l’offshore pétrolier peuvent être valorisées aujourd’hui pour détecter de nouveaux gisements et envisager leur éventuelle exploitation. Aujourd’hui, la recherche s’oriente vers l’offshore profond (profondeur moyenne 3800m).

Le positionnement du Pôle Mer

  • Développer les technologies innovantes de seconde génération aboutissant à des baisses de coûts de production

  • Utiliser le savoir-faire du secteur énergétique et offshore français pour accélérer le développement des activités liées à l’exploitation des ressources.

  • Développer les capacités spécifiques nécessaires à l’exploitation des grands fonds.

  • Développer le tissu industriel, de R&D autour des activités d’offshore profond.



ressources-biologiques  Ressources biologiques marines 

Pêche, aquaculture, vers une exploitation durable
Il s’agit aujourd’hui d’optimiser les modes d’exploitation pour une meilleure préservation et valorisation de la ressource, d’améliorer la sécurité et le confort des hommes.

Pêche : une réflexion concertée
Entre les professionnels de la pêche et les centres de recherche, une collaboration effective s’est mise en place pour tester de nouveaux matériels, imaginer des solutions innovantes, veiller à la sécurité des équipages.

Aquaculture, l’alternative
Un développement responsable de l’aquaculture apparaît aujourd’hui comme le complément indispensable des activités de pêche. C’est à ce prix que l’on pourra garantir la pérennité des produits de la mer. L’algoculture connaît, quant à elle, des développements prometteurs.

Le positionnement du Pôle Mer

  • Maintenir une activité de pêche raisonnée tenant compte des spécificités régionales.

  • Permettre le développement de certains secteurs (écloseries, technologies) tout en améliorant leur acceptabilité sociale.



 ressources-biologiques Ressources biologiques marines

Biotechnologies marines, un espace de découvertes et de valorisation
Les biotechnologies marines connaissent un essor sans précédent. Fort logiquement, elles sont promesses de solutions d’avenir dans des domaines aussi divers que l’alimentation, les énergies renouvelables, la santé ou bien encore les cosmétiques.

De la recherche appliquée à la valorisation des ressources
Le champ de la recherche s’accroit au fur et à mesure des découvertes des potentiels de nouvelles molécules. La collaboration entre laboratoires et entreprises est le témoignage vivant de l’intérêt de passerelles entre recherche appliquée et valorisation des ressources.

Un champ d’application immense
Vertus thérapeutiques des organismes marins, agromatériaux, bioénergie, les potentialités des biotechnologies marines sont incroyablement variées. On assiste déjà à des élaborations de protocoles pour des mises en marchés de médicaments, mais aussi d’aide pour des procédures inédites comme les transplantations d’organes.

Le positionnement du Pôle Mer

  • Développer la culture et la production de microorganismes en vue de créer une filière industrielle de production.



environnement-littoral  Environnement et aménagement du littoral

Un enjeu déterminant pour l’avenir
Un espace fragile et complexe.Plus de 70% de la population mondiale réside dans une bande côtière de 100 Km. En métropole, les territoires littoraux bretons, aquitains et méditerranéens sont les plus attractifs en flux migratoires et touristiques. Cette situation entraine une augmentation des risques pour les populations, mais aussi une baisse de la biodiversité, une raréfaction des ressources naturelles.

L’opportunité de construire de nouvelles logiques de développement
Pour répondre à ces besoins, de nouveaux concepts émergent et se traduisent par de nouveaux aménagements multifonctionnels, de nouvelles activités ou de nouveaux services à l’environnement : protection des espaces naturels, services aux usagers, innovation se conjuguent pour proposer des solutions novatrices.

Positionnement du Pôle Mer

  • Soutenir l’offre de services et de produits en vue d’améliorer la gestion de l’environnement littoral.

  • Favoriser le développement d’ouvrages côtiers intégrés et multifonctionnels.

  • Soutenir l’émergence de la filière du génie écologique côtier.

  • Sensibiliser les usagers du littoral à son aménagement et sa bonne gestion.



infrastructures  Infrastructures portuaires et transport maritime


Le Port du futur : ancré dans un territoire, connecté avec le monde
Conserver son identité propre, s’intégrer dans l’environnement géographique et humain, l
es villes portuaires sont de véritables laboratoires au cœur de régions urbaines denses. Au socle industriel initial, s’ajoutent aujourd’hui de nouvelles filières économiques (EMR par exemple) créatrices d’emploi.

Réduire les impacts écologiques grâce aux nouvelles technologies
Un meilleur contrôle des impacts écologiques, une optimisation des performances énergétiques, une gestion raisonnée des déchets sont autant de pistes visant à réduire l’empreinte des ports.

Positionnement du Pôle Mer

  • Faire émerger de nouveaux services et produits pour améliorer le transport des passagers et marchandises

  • Soutenir les projets innovants pour aménager l’espace et développer les capacités portuaires

  • Valoriser les démarches environnementales innovantes.

  • Incorporer le port dans les pratiques de gestion intégrée, en travaillant sur les services connexes.



    iconographie-accueil-institutionnelle-e