Un outil de valorisation de l’économie de la mer

Des ressources naturelles marines d’une grande diversité, une culture maritime forte, un tissu professionnel performant ancré sur le territoire du Pôle forment un ensemble cohérent.

Un réseau regroupant chercheurs et entrepreneurs

Les activités maritimes en France, hors tourisme, génèrent un chiffre d’affaires de 64 M d’€ et près de 304 150 emplois. Le Grand Ouest capte une part majeur de cette activité économique. Aujourd’hui, le Pôle Mer Bretagne Atlantique se nourrit de ces atouts pour insufler une dynamique économique par l’innovation. Il travaille ainsi en collaboration étroite avec les technopoles des principaux bassins de populations des trois régions : Brest, Rennes - Saint-Malo, Lorient, Quimper et Lannion en Bretagne, Nantes Saint-Nazaire en Pays de la Loire, Caen et Cherbourg en Basse- Normandie : un réseau dense et dynamique qui garantit l’efficacité des actions.

Un outil pour insuffler une dynamique économique

La dynamique du Pôle Mer Bretagne Atlantique s’appuie avant tout sur le réseau d’acteurs qu’il fédère : grandes entreprises, PME, universités, centres de recherche. Contribuer à l’aboutissement de projets, aider à la mise en place de plateformes  technologiques, favoriser les échanges entre tous les acteurs de la filière mer, contribuer à ce que les innovations débouchent sur des initiatives concrètes, ce sont les missions principales du Pôle Mer Bretagne Atlantique.

Une volonté d’ouverture à d’autres territoires

Forte identité ne signifie pas repli sur soi. C’est fort de cette volonté que le Pôle Mer Bretagne Atlantique travaille aussi en étroite collaboration avec l’Outre-mer. En témoignent les relations de partenariats avec Qualitropic, pôle de compétitivité de l’outre-mer français basé sur l’île de la Réunion ou bien encore l’association Tahiti Fa’ahotu, premier pôle d’innovation polynésien.

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique entretient aussi des échanges réguliers avec les Antilles, la Guyane, Saint-Pierre et Miquelon.