Pôle de compétitivité
Mer

 
AccueilProjetsWINDKEEPER : un navire économe, propre, sûr et intelligent pour la maintenance des champs éoliens offshore


WINDKEEPER : un navire économe, propre, sûr et intelligent pour la maintenance des champs éoliens offshore PDF Imprimer Envoyer

 Retour au sommaire de la newsletter

Thème 2 : « naval et nautisme »
Thème 3 : « ressources énergétiques marines »



Avec le développement des EMR, la maintenance des fermes éoliennes offshore nécessite de concevoir une flottille de navires adaptés aux opérations de pose, de maintenance, et de protection des fermes.

Le projet WindKeeper a pour objectif de concevoir un navire économe, propre, sûr et intelligent, permettant en toute sécurité d’opérer un nombre de journées de travail en mer très élevé : plus de 300 j/an. L’objectif de réduction des coûts d’exploitation implique le développement d’un navire de taille modeste, moins de 50m de long, dont les performances de positionnement dynamique et la tenue à la mer s’approcheront de celles d’unités de beaucoup plus grande taille.

Sur la partie économie d’énergie, le système de propulsion intègrera une génératrice électrique. La forme de la carène et son revêtement permettront de limiter la résistance à l’avancement. Le navire sera également équipé d’un système de récupération d’énergie.

Dans le cadre du projet développé par WindKeeper, le navire intègrera aussi des systèmes de traitement à bord des fumées et de réduction de volume déchets.

Sur la partie sécurité : l’architecture de la coque de WindKeeper et l’implantation de sa propulsion permettront de limiter l’impact vertical de la houle. Il sera équipé d’un système de stabilisation dynamique des mouvements du navire durant les approches et la mise en place de personnel et de matériel à courte distance des éoliennes.
L’intégration d’une « passerelle asservie » permettra de transférer en toute sécurité des hommes et des marchandises sur les plates-formes des éoliennes et de mettre en œuvre une nacelle permettant le contrôle in situ des pales.

Une attention particulière sera portée à la sécurité et l’ergonomie des zones de travail et de vie, afin de permettre à l’équipage (8 personnes) et aux équipes de maintenance (20 personnes) de cohabiter pendant des campagnes pouvant durer 2 à 3 semaines.

Ce navire intelligent sera équipé de systèmes de surveillance et de transmission qui lui permettront de communiquer en toute sécurité avec d’autres flottilles présentes sur le site des fermes ainsi qu’avec les bases à terre. Le navire communiquera également avec les éoliennes afin d’anticiper la maintenance préventive.


Le marché français aura besoin, à terme, de 20 à 40 bateaux avec une durée d’exploitation de 20 ans. A l’échelle européenne ce marché représente plus de deux cent unités.Les partenaires de WINDKEEPER

Les entreprises : 

  • CNIM, porteur du projet, La Seyne sur Mer (83) ;

  • Compagnie maritime Chambon, Marseille ;

  • Bertin, Aix-en-Provence ;

  • Socarenam, Saint-Malo et Boulogne sur Mer.

Les centres de recherche :  

  •    ENSTA Bretagne, Brest ;
  •   SupMeca, Saint Ouen.

Les sous-traitants :

  •   SIEMENS ;
  •   AXIMA Seitha ;
  •   Marinelec ;
  •   Acrotechna.

Le projet est colabellisé par les Pôles Mer Bretagne et Mer PACA.

WINDKEEPER a été déposé à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par l’Ademe « Investissements d’Avenir », Programme Véhicules du futur, Navires du futur.


Contact :   Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

AddThis Social Bookmark Button

 

Abonnez-vous à la lettre d'information 360°



Adhérents

Identifiant

Mot de passe