Projet Abouti Projet abouti

L'objectif du projet était d'optimiser les panneaux prototypes Jumper afin de faciliter leur immersion au moment du filage et pendant la phase de descente vers le fond, à réduire la consommation d'énergie du navire et à développer un système de surveillance de leur impact physique sur le fond.

Au cours du projet, deux phases de modélisation ont été mises en œuvre : la première, à échelle réduite au bassin d'essais de Lorient a permis d'identifier et de tester un gréement adapté à ce type de panneau facilitant le filage et l'immersion, la seconde, numérique , a permis d'orienter les choix de conception lors des évolutions des panneaux. Plusieurs essais en mer ont permis de les tester sur différents types de chalutiers (16 - 25 m) et pour différents métiers.

Retombées et perspectives

Les objectifs ont été atteints : les panneaux Jumper réalisent correctement leur fonction première qui est d'ouvrir horizontalement le train de pêche et de le maintenir au fond. L'impact des panneaux Jumper est très faible : le touché occasionnel sur le fond, la faible surface en contact avec le fond et le faible sillage hydrodynamique du profil inférieur participent à une pénétration, un remaniement du substrat et une remise en suspension très nettement inférieure à celle d'un panneau classique.

Toutefois, les panneaux Jumper, du fait de leur extension verticale, de la position du centre de gravité et du touché occasionnel sur le fond peuvent se montrer sensibles aux réglages, comme n'importe quel autre panneau performant. Lors des essais, les panneaux de petites tailles ont présenté un intérêt économique pour leur fabrication et pour la mobilisation d'un « petit » chalutier. Cependant, ils semblent être plus perturbés (en assiette et gîte, du fait de l'élancement vertical et de la position du centre de gravité) par les balises acoustiques de monitoring et la façon d'y fixer le rapporteur. Ceci a entrainé une difficulté d'interprétation dans l'analyse de leur fonctionnement.

L'impact de ces panneaux sur la sécurité de l'équipage est faible. Par mer formée, les panneaux Jumper ont intérêt à être immobilisés sur le tableau arrière plutôt que sur les côtés du navire. Des essais complémentaires sont prévus dans le cadre du projet Benthis (EU, Impact de la pêche sur l'écosystème benthique).

Partenaires
Entreprises
  • - Comité National des Pêches Maritimes (CNPMEM), Paris  [Porteur de projet]
  • - Armements (dont SCAPECHE, Lorient), représentés par le CNPMEM
  • - Morgère, Saint-Malo
Centre de recherche
  • - Ifremer, Lorient
Autre partenaire
  • - Institut Maritime de Prévention, Lorient
Financeur
France Filière Pêche
Labellisation
29/06/2012
Budget global
536 K€
Fiche PDF