La circulation océanique met en jeu des mouvements relativement bien connus tels que le Gulf Stream et ses tourbillons, mais aussi des mouvements de plus petite échelle, difficiles à observer et, de ce fait, mal connus. Leur rôle est cependant crucial dans la dissipation de l'énergie au sein de l'océan.

Des observations récentes, obtenues par la technique de « sismique réflexion marine », une technique traditionnellement utilisée pour la prospection du sous-sol, ont révélé la structure de ces mouvements de fines échelles avec une résolution sans précédent. Ces résultats préliminaires attestent du potentiel unique de cette technique pour l'océanographie physique.

L'objectif du projet SIMILA comportera deux volets. Le premier consistera à optimiser cette technique pour l'observation des mouvements de fines échelles, le second volet s'attachera à analyser les observations obtenues dans le but de mieux comprendre les mécanismes en jeu.

Le projet SIMILA se positionne à l'interface de deux disciplines : les géosciences au sein desquelles les techniques de sismique ont été développées, et la physique des océans.

Partner
Research center
  • - Ifremer, Brest  [Project Developer]
Funder
- Agence Nationale de la Recherche
Labelisation
23/09/2011
Overall budget
741 K€
PDF