Funded project

GALERNEEn cas d'accident maritime, les gaz émis à partir du navire ou des nappes flottantes peuvent présenter des risques importants pour les personnels d'évaluation et d'intervention et pour les populations. Le projet GALERNE s'est intéressé aux accidents mettant en jeu des chimiquiers qui transportent une substance dangereuse évaporante ou des gaziers chargés de gaz à l'état liquide, transportés en l'état (à la pression atmosphérique et température ambiante), ou bien sous pression ou réfrigérés.

Retombées et perspectives

Dans le domaine de la recherche appliquée, le couplage de différents modèles est prometteur et mérite d'être rendu opérationnel. Les moyens de détection de vapeurs, opérés à distance par un navire de commandement doivent être rendus opérationnels au plus vite. Les navires transporteurs d'Ammoniac paraissent constituer une menace particulièrement sérieuse sur de très longues distances (plusieurs dizaines de kilomètres) bien que la solubilité du produit dans l'eau n'ait pas été prise en compte. Les 9 « fiches-intervention » qui ont été rédigées, en partenariat avec les opérationnels de l'intervention en mer, constituent en soi un point important qui marque la réussite du projet GALERNE. D'autres substances (32 gaz liquéfiés répertoriés dans le code IGC) peuvent présenter des risques graves pour l'intervention, les populations et l'environnement.

Partners
Companies
  • - Bureau Véritas, Paris
  • - Engie, Paris
Research centers
  • - Cedre, Brest  [Project Developer]
  • - CNRS/GAME- Météo France, Paris
  • - INERIS, Paris
Other partners
  • - Bureau Enquêtes Accidents Mer, Brest
  • - CEPPOL, Brest
  • - DSC, Paris
Funder
- Agence Nationale de la recherche
Labelisation
2005
Overall budget
957 K€
PDF