Les forêts de mangroves sont des écosystèmes très productifs qui stimulent les cycles du carbone et des nutriments des zones côtières, fournissant des services socio-économiques et écologiques irremplaçables.

En Guyane française, la formation des mangroves est soumise et adaptée aux perturbations sédimentaires récurrentes le long du littoral suite aux apports massifs amazoniens. Une fois adulte, les mangroves permettent de stabiliser la côte mais à chaque nouvelle érosion, les forêts sont détruites.

La capacité de résilience des mangroves de Guyane est une des clefs de la structuration et du fonctionnement de l'écosystème guyanais ; elle doit donc être parfaitement comprise pour mettre en place une stratégie de gestion et de conservation du littoral dans cet environnement naturellement perturbé et encore peu soumis aux activités humaines.

Le projet BIOMANGO propose de définir ces capacités de résilience. Les résultats finaux établiront un état initial du fonctionnement des écosystèmes de mangroves ce qui permettra de prévoir les services écosystémiques pouvant être perdus sous la pression humaine croissante (i.e. cas de pollution par les hydrocarbures).

Les résultats de ce projet seront valorisés par le biais d'ateliers pédagogiques proposés à des scolaires et de moyens de communication et médiation scientifique innovant.

Partner
Research center
  • - UBO, IUEM, Laboratoire des sciences de l'Environnement MARin (LEMAR), UMR 6539, Brest  [Project Developer]
Funder
- Agence Nationale de la Recherche
Labelisation
31/12/2012
Overall budget
379 K€
PDF